Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien

Saint-Gratien en V.O. N°20

djLe 20ème numéro de notre revue Saint-Gratien en V.O. est paru. Il est disponible à...

Association loi de 1901

e-mail: asgvo@wanadoo.fr

Get Adobe Flash player

Toute reproduction, même partielle d'un article repris de ce site doit obligatoirement en indiquer la provenance, merci.

Voici l'origine supposée des principaux lieux-dits du quartier Q3 :

  • Derrière-les-Clos. Lieu situé derrière une parcelle de vigne.
  • La Folie. Au Moyen Âge, ce terme indique un bois de feuillus : le mot fou désignait autrefois le hêtre. Dans le centre de la France, il s’applique aussi à un abri fait de branchage. Il pourrait enfin s’agir de terres ingrates : un lieu qu’il est fou de vouloir cultiver.
  • Les Jardins. Comme son nom l’indique, ce lieu-dit désigne l’emplacement des terrains cultivés par les habitants du village.
  • La Maladrerie. Il s’agit d’une pièce de terre ayant un temps appartenu à une léproserie, sans doute celle de Saint-Gratien et d’Épinay-sur-Seine qui apparaît sur d’anciennes cartes entre ce village et La Briche.
  • La Plante-aux-Arbres. Lieu-dit sans doute planté d’arbres fruitiers.
  • Le Chapeau-Rouge : ce nom a souvent été donné à des auberges ou à des relais de diligences. En ce qui nous concerne, il apparaît dès le XVIe siècle alors qu’aucune construction, semble-t-il, n’occupait ce lieu-dit. Le chapeau rouge désigne aussi la coiffe d’un ecclésiastique, ce qui ne nous éclaire pas davantage.
  • Les Bas-Jolivats. Voir Les Jolivats (Q2).
  • Le Grand-Chemin. Ce lieu se trouvait en bordure du chemin de Pontoise, grande voie de communication.
  • Les Lyonnettes. D’origine inconnue. Peut-être le patronyme d’une famille habitant ce lieu.