Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien

Saint-Gratien en V.O. N°20

djLe 20ème numéro de notre revue Saint-Gratien en V.O. est paru. Il est disponible à...

Association loi de 1901

e-mail: asgvo@wanadoo.fr

Get Adobe Flash player

Toute reproduction, même partielle d'un article repris de ce site doit obligatoirement en indiquer la provenance, merci.

Voici l'origine supposée des principaux lieux-dits du quartier des Raguenets (Q2) :

  • Les Jolivats. Sur certains plans, s’y ajoutent les lieux-dits Les Terres douces et Raguenet ou l’Orme. Dans l’Yonne, on décrit les terres douces comme des terres faciles à travailler. Jolivats est peut-être à rapprocher de Jolival, qui s’applique à un paysage agréable. À Saint-Gratien, non loin de la place des Jolivats, en grande partie sur Argenteuil, la rue de Jolival a été baptisée rue du Joli-Val par décision du conseil municipal du 14 mai 1930.
  • Raguenet. Étonnamment, l’origine de ce terme est inconnue. On le retrouve en Loire-Atlantique, sur la commune d’Orvault (le Bois-Raguenet).
  • Le Clos-Saint-Paul. Dans l’ancien monde viticole, un clos est une parcelle de vigne ou d’un cru ceint de murs qui, selon la définition juridique, ne pouvait pas être passés à cheval.
  • La Terre-aux-Clercs. Au Moyen Âge, le clerc (du latin clericus, qui est instruit) est une personne qui a fait des études. La plupart des clercs étant rattachés à l'Église, on suppose que l’endroit devait appartenir à un établissement ecclésiastique.
  • Les Longs-Rayages. Ce nom désigne une parcelle, étroite et longue, cultivée en longs sillons. En agriculture, la raie est le sillon ouvert dans le sol par la charrue.
  • Le Gros-Buisson. Il y a tout lieu d’imaginer qu’un épais groupe d’arbustes branchus dès la base, et difficile à traverser, occupait ce lieu.