Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien

Lettre ASGVO - Avril 2019

djNotre association poursuit ses activités et travaille à de nouveaux projets. Vous en trouverez ici les grandes lignes...

Association loi de 1901

e-mail: asgvo@wanadoo.fr

Get Adobe Flash player

,

Toute reproduction, même partielle d'un article repris de ce site doit obligatoirement en indiquer la provenance, merci.

1849 Brué Chasse Roi detail

Ci-dessus, un détail de la carte montrant Saint-Gratien.

Ci-dessous, la version complète de la carte.

En cette seconde moitié du XIXe siècle, apparaissent sur les cartes les bains d'Enghien, et ensuite la ville d'Enghien-les-Bains (créée en 1850). Le hameau de La Vache Noire est maintenant régulièrement indiqué.

Adrien-Hubert Brué (1786-1832) est un cartographe français. Il a donné divers atlas et des cartes spéciales remarquables par la pureté de la gravure et l'exactitude des renseignements. Son ouvrage principal est son Atlas universel en 36 cartes, publié en 1820. Cet atlas a été graduellement augmenté, par lui, et par Charles Picquet.

Brué dessinait directement sur cuivre (en grec : cyprom). Il a donné aux cartes dressées par ce procédé le nom de cartes encyprotypes.

Titre : Carte topographique des Environs de Paris d’après celle des Chasses du Roi. Dressée d'après celle des chasses par A.H. Brué, géographe du Roi. Nouvelle édition rectifiée d'après les travaux de la nouvelle carte de France. Chez J. Andriveau-Goujon éditeur, rue du Bac, 17.

Date : 1849

Source : http://histoire-nanterre.org/?p=4702

1849 Brué Chasse Roi

1859 Pelet detail

Cette carte du département de la Seine, dite carte du général Pelet, est très riche en détails, notamment sur les espaces non bâtis. Elle est la première à montrer l'allée allant au futur château de la princesse Mathilde, le château Neuf, que vient de construire le comte de Lucay (1754-1836).

Titre : Carte du département de la Seine, exécutée en 1839 au Dépôt Général de la Guerre sous la direction du Général de Division Pelet, d'après les levés des Officiers du Corps d'Etat-Major.

Echelle : 1/40 000 - Format : 68,5 x 87 cm

Sourcehttps://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53029015k

 Edition : 1839 ou 1959

 

A gauche, un détail de la carte montrant Saint-Gratien.

Ci-dessous, la version complète de la carte.

1859 Pelet

1860 Enghien Barba detail

Ci-dessus, un détail de la carte montrant Saint-Gratien.

Ci-dessous, la version complète de la carte.

Source : Archives ASGVO.

La carte ci-dessous est tiré du livre de l'écrivain et journaliste Emile de La Bédollière (1812-1883), Histoire des environs du nouveau Paris, parue chez Gustave-Émile Barba en 1861. Les cartes ont été dessinées et gravées par Ehrard.

Emile Gigault de La Bédollière (1812-1883), journaliste et écrivain est bien connu des amateurs de livres parisiens. Ses deux ouvrages, Le Nouveau Paris. Histoire de ses vingt arrondissements, illustré par Gustave Doré (Barba, 1860) et Histoire des environs du Nouveau Paris, aussi illustré par Gustave Doré (Barba, 1861) offrent une large présentation de Paris et de ses proches villages au cours des siècles. Emile de la Bédollière est aussi connu pour sa traduction de la Case de l’Oncle Tom qui rencontra dès sa parution française, un large succès.

Gustave-Émile Barba (1803-1867) fut éditeur (ou : propriétaire) des œuvres de Pigault-Lebrun et de Paul de Kock et éditeur du supplément au Dictionnaire de l'Académie française, et du Cabinet littéraire. Il publia également de nombreuses cartes et atlas. Breveté libraire le 30 août 1838 en succession de son père, il conçu, en 1847, l'idée des romans à 20 centimes. Quelques années avant sa mort, la déclaration de reconnaissance en paternité par Jean-Nicolas Barba fut frappée de nullité. Il est alors condamné à porter le patronyme maternel de « Cavanagh », tout en continuant d'utiliser commercialement le nom "Barba".

 

 

1860 Enghien Barba

1863 Environs Paris Pittoresque Vuillemin detail

Ci-dessus, un détail de la carte montrant Saint-Gratien.

Ci-dessous, la version complète de la carte.

En cette seconde moitié du XIXe siècle, la manière de voyager a évolué. Après le temps des grands voyages sur les routes d'Europe, les savants et les écrivains se penchent sur le patrimoine local. La carte ci-dessous présente les villes et les villages où tout un chacun peut se rapprocher de la nature, en explorant les bois et les forêts dont les allées sont figurées. Pour cela, les premières lignes de chemin de fer apparaissent presque plus lisiblement que les routes...

Le document donne néanmoins la primeur au monumental, au moyen de vignettes sur les châteaux ou les sur les villes patrimoniales.

 

Titre : Carte pittoresque des environs de Paris, de ses fortifications et forts détachés. Dressée par A. Vuillemin, géographe. Gravée sur acier par Bérard.

Echelle : 1/150 000 - Format : 59 x 87,5 cm.

Auteur : Alexandre Aimé Vuillemin (1812-1886).

Éditeurs-imprimeurs : Antoine Bès & François Dubreuil.

Date d'édition : 1863

Source : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53085737f

 

1863 Environs Paris Pittoresque Vuillemin

1897 Velocipédique detail

 

En cette toute fin du XIXe siècle, la découverte touristique est un enjeu de la cartographie. Les cartes s'adaptent au nouveau mode de déplacement qu'est la bicyclette. Elles sont d'abord le fait d'initiatives privées, comme en témoigne la carte ci-dessous, dressée par le Touring Club de France, première association touristique, créée en 1890. 

 

Titre : Carte vélocipédique des environs de Paris.

Echelle : 1/50 000 - Format : 40 x 53 cm.

Auteurs :
P. Wurgel. Auteur du texte
Henry Barrère (1865-1930). Auteur du texte

Éditeur : H. Barrère (Paris)

Date d'édition : 1893

Source : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53027816c

 

A gauche, un détail de la carte montrant Saint-Gratien.

Ci-dessous, la version complète de la carte.

1897 Velocipédique

Toute reproduction, même partielle d'un article repris de ce site doit obligatoirement en indiquer la provenance, merci.

Le géomètre au sens actuel du terme n'existait pas sous l'Ancien Régime, qui ne connaissait que des arpenteurs. Aux XVIe et XVIIe siècles, un géomètre était un mathématicien. Il était dit : Celui qui sait la géométrie, les dimensions terriennes et abstraites, est géomètre. Dès 1789, on dénombrait 10.000 arpenteurs en France. L'arpentage devint indissociable de l'agencement des terres. Les géomètres étaient intimement liés à ce qui est aujourd'hui le cadastre.

Retrouvé aux archives du Musée Condé à Chantilly, voici ci-dessous les minutes d'un atlas non publié, datant du début du XVIIIe siècle (1709 ou 1725) qui ont permis d'établir la présence d'un château médiéval en lieu et place de l'actuel château Catinat.

Medieval 02b

1803 04 SG Cadastre detail

Ci-dessus, la cartouche du plan cadastral.

Ci-dessous : la version complète du plan.

 

Conçu dans un but purement fiscal, le cadastre constitue une représentation de l’ensemble du territoire bâti et non bâti d’une commune. Il permet de retracer l’historique d’une propriété, d’un terrain ou d’une maison.
Alors que la révolution française de 1789 met fin aux droits et privilèges féodaux, il est décidé la confection d’un cadastre général afin d’assurer l’égalité de tous devant l’impôt et de simplifier les contributions directes.
Un arrêté des consuls du 12 brumaire an XI (2 novembre 1802) prescrit l’arpentage des propriétés dans mille huit cents communes, puis dans tout l’Empire (27 vendémiaire an XII, 20 octobre 1903). C’est fait pour Saint-Gratien l’année suivante.

Titre : Plan géométrique de la commune de Saint-Gratien, levé en exécution de l'arrêté du gouvernement du 27 vendémiaire an XII.

Cote : 3P 1824.

Auteurs : Claude-Charles Scoquard (17..-18..) / Duquesnel (17..-18..).

Date : 1803-1804.

Source : http://archives.valdoise.fr/archive/fonds/FRAD095_00019/view:11739

1803 04 SG Cadastre

 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LES 7 PLANCHES DE CE CADASTRE.

L'ACCÈS EST RÉSERVÉ AUX

VISITEURS ENREGISTRÉS SUR LE SITE.

 

Le cadastre dit « cadastre napoléonien » est à son tour instauré par la loi de finances du 15 septembre 1807 : à compter de cette date, les différents terrains sont distingués selon leur propriétaires, et non plus par types de cultures comme précédemment.
Ce cadastre est la première réalisation normalisée d’un cadastre parcellaire pour toutes les communes de France. Son utilisation restera en vigueur jusqu’à la réalisation du cadastre dit « rénové » prescrit par la loi du 16 avril 1930 qui entraine une révision exceptionnelle des évaluations foncières. Saint-Gratien sera ainsi finement cadastré en 7 planches, en 1832. Certaines de ces planches seront mises à jour lors de la cession d'une partie des terres de Saint-Gratien à la commune d'Enghien, en exécution de la loi du 7 août 1850. 

  Un nouveau cadastre sur 20 planches (chiffre à confirmer) est réalisé en 1863.

CLIQUEZ ICI POUR VOIR CE CADASTRE L'ACCÈS EST RÉSERVÉ AUX VISITEURS ENREGISTRÉS SUR LE SITE.

En janvier 1874, un plan de Saint-Gratien au 1/5000e est réalisé par Antoine Gentil, géomètre à Sannois.

 CLIQUEZ ICI POUR VOIR CE PLAN - L'ACCÈS EST RÉSERVÉ AUX VISITEURS ENREGISTRÉS SUR LE SITE.

,

Toute reproduction, même partielle d'un article repris de ce site doit obligatoirement en indiquer la provenance, merci.

1800 Atlas 16f Picquet detail

 

Titre : Atlas topographique, en XVI feuilles, des Environs de Paris, à la distance de 8 myriamètres, ou 18 lieues, dans sa moyenne étendue, dressé sur une échelle de 31 millimètres pour 2 kilomètres [4 lignes pour 300 toises;] par Dom. G. Coutans ex-Bénédictin ; revu, corrigé et considérablement augmenté, d'après nombre de Cartes précieuses et Plans particuliers, tant gravés que manuscrits. Par Charles Picquet, Géomètre-Graveur : dédié et présenté au premier Consul Bonaparte.

Auteurs : Guillaume Coutans (1724-17..?). Cartographe
Charles Picquet (1771-1827). Auteur du texte

Éditeur : Picquet et Deterville (Paris)

Date d'édition : 1800

Source : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b52508184k

 

A gauche, un détail de la carte montrant Saint-Gratien.

Ci-dessous, la version complète de la carte.

1800 Atlas 16f Picquet

En cette première moitié du XIXe siècle, de nombreuses cartes sont produites. On y remarque, non loin de Saint-Gratien les villages de Montmorency dit Enghien et parfois de Soisy-sous-Enghien (comme ci-dessus).1812 Environs Paris detail

Extrait de la Carte des environs de Paris contenant le département de la Seine et celui de Seine et Oise.

Éditeur : Basset, maison d’estampes et fabricant de papiers peints, rue Saint Jacques au coin de celle des Mathurins N°64

Date : 1812

Source: Cartothèque numérique de la Société d’Histoire de Nanterre.http://histoire-nanterre.org/?p=4702.

Quant au futur lac d'Enghien, sa forme est encore variable selon les géographes...

1824 Pichon detail

Extrait de la Carte des environs de Paris comprenant les départements de la Seine, de Seine et Oise et partie de ceux limitrophes.

Auteurs : Pichon, ingénieur géographe, revue et corrigée par Amédée Martin

Éditeur : Daubrée, passage Feydeau, N°28

Date : 1824

Source : Cartothèque numérique de la Société d’Histoire de Nanterre. http://histoire-nanterre.org/?p=4702

1830 routes royales Astier Vigerie detail

Extrait de la Carte des routes royales, départementales et auxiliaires de Seine-et-Oise, dédiée en 1823 au conseil général du département, rectifiée et complétée... en 1830. 1/224 000 / C. Roger, conducteur delint

Auteur : Roger, C. (18..-18.. ; dessinateur). Dessinateur

Date d'édition : 1830

Source : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53030162w

1837 Environs Paris detail

Extrait de la carte Environs de Paris.

Date supposée : 1837

Source : Cartothèque numérique de la Société d’Histoire de Nanterre. http://histoire-nanterre.org/?p=4702

1832 dessins minutes IDF

 

Le corps des ingénieurs géographes est supprimé en 1831 après son assimilation progressive au corps d’état-major. C’est la raison pour laquelle ces cartes prennent le nom de cartes de l’état-major, bien qu’elles soient destinées au public.

Publiée de 1832 à 1839, la carte reprenant le territoire de l’Île-de-France est un assemblage de 192 dessins minutes au 1/10 000 qui couvrent environ 5000km2, de Meulan à Jablines d’ouest en est, des limites nord de la région jusqu’à Étampes au sud. Ils ont été levés entre 1818 et 1824.

La carte est visible depuis le portail de l'IGN: https://www.geoportail.gouv.fr/donnees/carte-de-letat-major-environs-de-paris-1818-1824

Elle est modifiée en 1852. Cette seconde version que l’on peut superposer à la précédente est également disponible sur le site de l’IGN : https://www.geoportail.gouv.fr/donnees/carte-de-letat-major-1820-1866.

 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LES DETAILS DE CES CARTES.

L'ACCÈS EST RÉSERVÉ AUX

VISITEURS ENREGISTRÉS SUR LE SITE.

1842 Seine Oise detail3

Ci-dessus, un détail de la carte montrant Saint-Gratien.

Ci-dessous : la version complète de la carte.

 

Victor Levasseur (1800 - 1870), un important ingénieur, cartographe et graveur français du milieu du XIXe siècle. Il occupa plusieurs postes politiques et éducatifs liés à la cartographie en France. Il est surtout connu pour son Atlas National Illustre des 86 Départements et des Possessions de La France Divise par Arrondissements, Cantons et Communes avec La Trace de Toutes Les Routes, Chemins de fer et Canaux. Les cartes de Levasseur se distinguent par leurs larges marges décoratives contenant des représentations élaborées du paysage, des peuples et des biens commerciaux des zones qu'il a cartographiées. Les cartes de Levasseur sont également connues pour offrir une mine de données statistiques.

 

Titre : Le département de Seine et Oise.

Auteur : Victor Levasseur.

Date : 1842.

Source : http://histoire-nanterre.org/?p=4702

1842 Seine Oise detail2 1842 Seine Oise detail1

1842 Seine Oise

Toute reproduction, même partielle d'un article repris de ce site doit obligatoirement en indiquer la provenance, merci.

1777 Environs Paris detail

 

Plusieurs plans identiques, publiés par les marchands d'estampes, Jacques Esnauts (17..-1813?) et Michel Rapilly (17..-1797?) sont accessibles via Internet. Nous en avons trouvé portant les dates de 1774, 1775 et 1777. La version ci-dessous de 1777 provient du site de la société d’histoire de Nanterre.

 

Titre : Nouveau plan des Environs de Paris par MM de l’Académie Royale des Sciences.

Source : http://histoire-nanterre.org/?p=4702

A gauche, un détail de la carte montrant Saint-Gratien.

Ci-dessous : la version complète de la carte.

1777 Environs Paris

1780 Cassini detail

Ci-dessus, un détail de la carte de l'Île de France montrant Saint-Gratien.

Ci-dessous, la version complète de cette carte.

Réalisée entre 1756 et 1815, la Carte géométrique de la France, dite carte de Cassini, est la première carte générale et particulière du royaume de France. Composée de 180 feuilles accolées, elle donne une vision d’ensemble du royaume dans ses frontières de l’époque. Il serait plus approprié de parler de carte des Cassini, car elle a été dressée par plusieurs membres de la famille, dont principalement César-François Cassini (Cassini III, 1714-1784) et son fils Jean-Dominique Cassini (Cassini IV, 1748-1845).L’exemplaire conservé au département des Cartes et plans de la BnF est l’un des rares aquarellés à la main dans les années 1780, chaque feuille en a été découpée en 21 rectangles collés ensuite sur une toile de jute afin d’en permettre le pliage et le transport aisés.
L’ensemble de ces cartes et consultable en suivant ce lien : https://www.geoportail.gouv.fr/donnees/carte-de-cassini

Titre :  Carte géométrique de la France ; 001. [Paris]. N°1. Flle 1 / R. Brunet fecit. Ecrit par Bourgoin ; [établie sous la direction de César-François Cassini de Thury]

Echelle pour l'Île de France : 1/86 400 - Format : 10 cartes 90 x 56 cm.

Date d'édition : à compter de 1756.

Source : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b7711504j

1780 Cassini

1785 St Gratien detail

Voici enfin un plan du village de Saint-Gratien issu des plans d'intendance de la Généralité de Paris. Celle-ci, vaste ensemble regroupant environ 2000 paroisses, a servi de cadre administratif pour établir les plans imposés par l'intendant Louis Bénigne Bertier de Sauvigny, dont les relevés s'effectuèrent de 1776 à 1791.

La carte de Saint-Gratien date de 1785, et est visible sur le site des archives du Val d’Oise. Il mesure 54cm sur 38cm et est attribué au mesureur et arpenteur royal : Denis Duchesne. Il s'agit de la première entreprise d'arpentage visant à fixer l'assiette foncière, établie dans le cadre de la réforme fiscale souhaitée par le pouvoir royal pour tenir compte des produits de la terre.

Ce plan préfigure les cadastres consulaires de l'an XI (1802) et les cadastres napoléoniens imposés par la loi du 15 septembre 1808 (visibles ici).

Source : http://archives.valdoise.fr/archive/fonds/FRAD095_00004/view:36281

 

A gauche, la cartouche du plan.

Ci-dessous : sa version complète.

1785 St Gratien

1790 Atlas Seine Oise detail

Le département de La Seine et de l'Oise est créé, en vertu d'un décret de l'Assemblée Nationale, le 27 janvier 1790. Par simplification, il deviendra, quelques mois plus tard, la Seine-et-Oise. La carte ci-dessous en présente le nouveau découpage administratif.

 

Titre : Le département de la Seine et de l'Oise décrété le 27 janvier 1790.

Source : http://www.unicaen.fr/mrsh/bibagri2/carte-atlas/seine-et-oise

  

A gauche, un détail de la carte montrant Saint-Gratien.

Ci-dessous, la version complète de la carte.

1790 Atlas Seine Oise

1790 Division Dept Paris detail

 Voici de même, la carte du département de Paris décrété le 13 et le 19 janvier 1790. Pour notre région, l’un des points d'intérêts de cette carte et l’utilisation du nom d’Enghien, en lieu et place de Montmorency (dans certaines cartes précédentes les deux noms coexistaient : exemple : Montmorency dit Enghien).

Rappelons, en effet, que Montmorency changea de nom pas moins de neuf fois au cours de son histoire. Rebaptisée Anguien (devenu plus tard Enghien) en 1689, à la demande du prince de Condé, elle conserva cette identité jusqu’à la période révolutionnaire, même si l’usage garda le nom de Montmorency.

 

Titre : Division du Département de Paris (Décrets des13 et 19 janvier 1790).

Echelle : 1/64 500 - Format : 52 x 76,5 cm.

Sourcehttp://histoire-nanterre.org/?p=4702

 

A gauche, un détail de la carte montrant Saint-Gratien.

Ci-dessous, la version complète de la carte.

1790 Division Dept Paris

Toute reproduction, même partielle d'un article repris de ce site doit obligatoirement en indiquer la provenance, merci.

1740 Delagrive f8 detail2

Titre : Environs de Paris Levés géométriquement par M. l'Abbé De La Grive de la société royale de Londres et géographe de la Ville de Paris. Dédiés à M. le marquis de Vatan, Prévot des marchands et à Mesrrs les Echevins de la Ville en 1740. L'echelle est de 50 Lignes pour mille Toises.

Echelle : 1/17 280 - Format total : 255 x 177 cm, soit 9 feuilles au format 84 x 58 cm.

Auteur : Abbé Jean Delagrive.

Editeur : Hugnin, Paris.

Date : 1730 / 1742. Imprimerie de Charbonnier.

Jean Delagrive (1689 -1757) est un prêtre lazariste français, connu pour ses contributions à la cartographie et à la géométrie. Géographe officiel de Michel Turgot (1690-1751), prévôt des marchands de Paris, et membre de la Société Royale de Londres, il fut chargé notamment de cartographier le cours de la Seine et de ses affluents. Il collabora avec César-François Cassini sur la détermination de la méridienne de l'Observatoire de Paris.
Édité en 1730 (feuille Paris) et 1740 (autres feuilles), son ouvrage colorié sur Les Environs de Paris Levés géométriquement comprend neuf feuilles de 84 x 58 cm. Avec Paris en son centre, il couvre une région allant du nord au sud depuis Montmorency jusqu'à Palaiseau, et d'ouest en est de Saint-Germain-en-Laye jusqu'à Champs-sur-Marne. Il s'agit de l'une des premières représentations exactes et très détaillées des villages, abbayes, châteaux, fermes, routes et chemins qui environnent la ville de Paris :

  • Les feuilles 1 (Paris), 6, 7, 8 sont visibles en très haute définition sur le site de la société d’histoire de Nanterre (http://histoire-nanterre.org/?p=4702).
  • La feuille numéro 8 couvre, entres autres, Saint-Gratien et Montmorency.
  • Les feuilles 2 et 3 sont visibles sur le site de la BNF : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b77102454
  • La feuille 5 contient le cartouche général, dessiné et gravé par Tardieu, et qui reprend le titre en indiquant que l’ensemble a été composé, gravé par lui-même et par Claude-Charles Riolet. Cette planche est visible, en basse définition, sur quelques sites de vente aux enchères tel que : http://www.kapandji-morhange.com/html/fiche.jsp?id=7874923

Ces cartes ne s'apparentent en aucun cas à un cadastre ; ce sont les masses de culture qui sont figurées. En revanche, les domaines sont délimités. On note aussi une surreprésentation des bois et forêts avec leurs allées. Cartes intéressantes pour la mémoire du territoire, elles renseignent sur la toponymie et montrent bien l’ordonnancement des bourgs et villages, séparés les uns des autres par leur environnement agricole de même que les grandes fermes de plaine.

A gauche, un détail de la carte VIII montrant Saint-Gratien.

Ci-dessous, les vues partielle et complète de la carte VIII.

1740 Delagrive f8 détail1

1740 Delagrive f8

1740 Delagrive 9 planches

Ci dessus, les 9 planches de la Carte des Environs de Paris de Jean Delagrive (source : livre Les environs de Paris d'Hervé Blumenfeld, Philippe Montillet et Pierre Pinon, édition La Découverte, 2018).

1740 Delagrive 9 planches num

1745 Trudaine detail

 

Les Atlas des routes de France dits Atlas de Trudaine constituent une collection unique et homogène de 62 volumes totalisant plus de 3 000 planches manuscrites soigneusement aquarellées. Ils ont été réalisés entre 1745 et 1780 sur ordre de Charles Daniel Trudaine, administrateur des Ponts et Chaussées. Ils comportent les routes faites ou à faire (et leurs abords immédiats) dans les vingt-deux généralités des pays d'élections régies par des intendants. L’ensemble de ces cartes et consultable en suivant ce lien : http://www2.culture.gouv.fr/documentation/archim/atlasdetrudaine.htm

On retrouve Saint-Gratien au volume IV, Versailles II :

Titre : Atlas de Trudaine pour la généralité de Paris. Département de Versailles. "Route haute de Paris à Rouen par Saint-Denis, Pontoise et Le-Bordeau-de-Vigny" :

  • Planche 1 : Portion de route de "Saint-Denis" à "Franconville" en passant par Epinay-sur-Seine ("Epinay"), avec embranchement vers "La Barre" à "La Briche".
  • Planche 2 : Portion de route de "Saint-Gratien", passant par Sannois ("Sanois"), allant à "Franconville" et un peu au-delà de la chapelle "Saint-Marc".

Sourcehttp://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/caran_fr

A gauche, un détail de la planche 2.

Ci-dessous : la version complète de la planche 1

1745 Trudaine2

1768 Etang detail2

 

 

 

Ce plan du lac d'Enghien a été réalisé par Boursier en septembre 1768. On y retrouve indiqué "Parc de Saint-Gratien" et "Commune de Saint-Gratien". Il provient des Archives du Musée Condé de Chantilly (B.A.A.C.C., CP-B-002) et a été publié dans le livre de Florent Mérot, "Le paysage forestier de la vallée de Montmorency aux XVIIe et XVIIIe siècles" (in Mémoires de la S.H.A.P.V.O.V, t. XCIX, 2017, p. 97-154, en part. p. 106).

 

1768 Etang detail1

1768 Etang

1770 Bonne detail

 

La carte reprise ci-dessous a été réalisée par Rigobert Bonne (1727-1794), un géographe, ingénieur hydrographe et cartographe français maitre de mathématique au XVIIIe siècle. Son fils Charles-Marie Rigobert dit le chevalier Bonne poursuivra son œuvre.

Titre : Environs de Paris / par M. Bonne,... ; Bonne fils, del. 

Auteurs :
Rigobert Bonne (1727-1794). Auteur du texte.
Charles-Rigobert Bonne (1771-1839).

Date d'édition : vers 1770.

  

A gauche, un détail de la carte montrant Saint-Gratien.

Ci-dessous : la version complète de la carte.

1770 Bonne

1773 chasse Roy feuille St Denis detail

Ci-dessus, un détail de la planche 3 (sur 12) montrant Saint-Gratien.

Ci-dessous : l'ensemble des 5 premières planches (numérotées 2, 3, 5, 6 et 9 dans leurs versions finales).

 

Visibles sur le site de la société d’histoire de Nanterre (http://histoire-nanterre.org/?p=4702) et datée de 1773, les 5 cartes assemblées ci-dessous appartiennent aujourd'hui à un ensemble de 12 cartes topographiques des environs de Versailles dite Cartes des chasses impériales (BNF:https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b7200171s). Ces 5 premières furent commandées par Louis XV, grand amateur de chasse. Les 7 suivantes par Louis XVI. Les travaux, arrêtés par la Convention en 1792, seront repris sous l'ordre de Bonaparte en 1801 et achevés en 1807.

Titre pour la version BNF (12 cartes) : Carte topographique des environs de Versailles dite des Chasses Impériales, levée et dressée de 1764 à 1773 par les ingénieurs géographes des Camps et Armées, commandés par feu M. Berthier, Colonel, leur chef ; terminée en 1807 par ordre de Napoléon, Empereur des Français, Roi d'Italie et Protecteur de la Confédération du Rhin, pendant le Ministère de S.A.S.M. le Maréchal Alexandre Berthier, Prince de Neuchatel, Grand-Veneur, Grand Aigle de la Légion d'Honneur, etc. etc., sous la direction du Général de Division Sanson / Gravé par Doudan, Tardieu l'ainé et Boudet.

Echelle : 1/28 800 - Format : 5 ou 12 feuilles mesurant chacune 77 x 45 cm.

Auteurs :
Berthier, Alexandre (1753-1815). Auteur du texte
Sanson, Nicolas-Antoine (1756-1824). Auteur du texte
Houdan, François d' (1748-1828). Graveur
Tardieu, P.F. (17..-18.. ; graveur vers 1788). Graveur
Boudet (17..-18.. ; graveur). Graveur

Éditeur : Dépôt de la Guerre (Paris).

Dates d'édition : 1773 et 1807.

 

1773 chasse Roy 5 feuilles