Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien

Exposition - 10 décembre 2017

djDe 10H à 18H venez nous rencontrer au salon du document d'histoire et de l'iconographie où nous....

Association loi de 1901

e-mail: asgvo@wanadoo.fr

Get Adobe Flash player
  Toute reproduction, même partielle d'un article repris de ce site doit obligatoirement en indiquer la provenance, merci.

Napoleon 01

Buste de l'Empereur Napoléon 1er, signé Chaudet. Vendu en mars 2011 à l'hôtel des ventes Nice Riviéra. Ce buste avait un socle sur lequel était noté, sur une plaque de cuivre : Donné par l'Empereur Napoléon Ier à Monsieur le Comte de Luçay, ancien Préfet du département du Cher et Premier préfet du Palais, pendant toute la durée du Premier Empire. Ce buste fut probablement offert vers 1810 par l'Empereur au comte de Luçay.

Jean-Baptiste-Charles Le Gendre de Luçay nait à Paris le 4 janvier 1754. Il est issu d'une famille noble originaire du Lyonnais mais établie dans la capitale depuis la fin du XVIIe siècle. En possession d'une grande fortune territoriale après la mort de son père, il développe les entreprises existantes sur ses terres de Luçay-le-Masle et de Valençay (Indre), et en crée de nouvelles (fonderie de canons, filatures).

Incarcéré pendant la Terreur (1792-1794) mais soutenu par la population rurale de son département, il échappe à l'échafaud. Il est successivement nommé président de son canton, administrateur de son département et, à l'avènement au pouvoir de Bonaparte, préfet du Cher. Il devient plus tard l'un des quatre préfets du Palais (administrateur de l'Opéra) puis membre de la Légion d'honneur dès l'établissement de cet ordre. Premier préfet du Palais de 1803 à 1807 il est appelé à la surintendance de l'Académie impériale de musique.

Ces charges à la cour lui imposent d'habiter à Paris. Après avoir vendu Valençay, il cherche alors un lieu à la campagne, proche de la capitale. Le décès de l'amiral Bruix, ancien ministre de la Marine, le 18 mars 1805, laisse libre le magnifique parc et le château naguère construit par le maréchal de Catinat à Saint-Gratien. Il acquiert l'ensemble et s'y installe avec sa famille. Cette vieille demeure ne lui suffit pas. Il fait édifier par l'architecte Fortin un nouveau bâtiment, que l'on appellera le Château Neuf, qui sera plus tard habité par la princesse Mathilde.
Parallèlement à ses obligations parisiennes, le Comte de Luçay préside le collège électoral du Cher d'octobre 1804 à mai 1810, avant de siéger à celui de Seine-et-Oise de 1810 à 1816.

Deux ans après son installation dans la commune, il devient maire de Saint- Gratien de 1808 à 1815. En 1817, tout en restant au château Catinat, il vend le Château Neuf. Il meurt à Paris le 1er novembre 1836 et est enterré au cimetière de Montmartre.

Une longue biographie du comte de Lucay est disponible dans la Biographie universelle ancienne et moderne, ouvrage rédigé par une société de gens de lettres par Ernest Desplaces et Louis Gabriel Michaud (voir page 415).

 

La comtesse Jeanne Charlotte, née Papillon d'Auteroche (1769-1845) épouse le 24 avril 1786 le comte de Luçay. Ils eurent deux enfants. En tant que dame du Palais, elle assiste, avec son époux, au sacre de Napoléon et au couronnement de Joséphine, le 2 décembre 1804. En 1807, elle est nommée dame d'honneur pour recevoir la princesse Catherine de Wurtemberg, lors de son mariage avec Jérôme Bonaparte, roi de Westphalie (22-23 août 1807), futurs parents de la princesse Mathilde. Elle meurt en avril 1845.