Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien

Exposition - 10 décembre 2017

djDe 10H à 18H venez nous rencontrer au salon du document d'histoire et de l'iconographie où nous....

Association loi de 1901

e-mail: asgvo@wanadoo.fr

Get Adobe Flash player
Toute reproduction, même partielle d’un article repris de ce site doit obligatoirement en indiquer la provenance, merci.
 Eglise 05

Plaque commémorant la bénédiction de deux des cloches de l'église, le 17 octobre 1869. La première a pour nom de baptême Mathilde-Laurence. Elle eut pour parrain M. Hilaire Laurent Terré, alors maire de la commune et pour marraine la princesse Mathilde Bonaparte. La seconde a pour nom de baptême Louise-Pauline. Elle eut pour parrain M. Louis Parmentier et pour marraine son épouse, Mme Pauline Parmentier, née Hamelin.

Elles ont été bénies par l’abbé Jean-François Bergier alors vicaire général du diocèse de Versailles

Eglise 04

Plaque commémorant la bénédiction de l'église, le 29 mai 1859.
En présence de la Princesse Mathilde BONAPARTE qui en avait posé la première pierre le 14 avril 1857, cette église construite par Mr Léon OHNET Architecte, fut bénie par Mgr MABILE évêque de Versailles, entouré du Ministre des cultes, de Mr l'Abbé VIÉ curé de la Paroisse, de Mr TERRÉ Maire de St-Gratien et de plusieurs membres du conseil municipal.

 Eglise 06

Le blason de Saint-Gratien à 9 coquilles surmonté d'une couronne est visible, côté tribune, à la croisée des voûtes dans la nef.

 Eglise 07

L'inscription 1897 visible à la croisée des voûtes, au milieu de la nef rappelle la date de l'installation des vitraux. Les 4 lettres DG PX sont les abréviations de Dei Gloria PinXit (peint pour la gloire de Dieu).

 Eglise 08

Le chiffre, ou monogramme, de la princesse Mathilde est visible au sommet de la voûte, à la croisée de la nef et des transepts. Il s'agit de la lettre M surmontée d’une couronne impériale. Il rappelle l’aide apportée par la Princesse pour l’édification de l’église.

 Eglise 09

Les trois lettres H I S ou I H S  visibles à la croisée des voûtes, dans le chœur, peuvent avoir plusieurs interprétations. Les plus courantes sont Jésus Hostie Sauveur ou Jésus Sauveur des Hommes (Iesus Hominum Salvator). Certains y voient simplement les 3 premières lettres du mot Jésus.

Eglise 10

Eglise 11

Les inscriptions au-dessus des deux portes débouchant dans le Chœur reprennent une citation de l’évangile de Matthieu (Mat. XII (28) :
Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, je vous soulagerai.

 Eglise 12

L’un des vitraux du chœur montre Sainte Anne avec la Vierge Marie enfant. L’inscription Tu gloria Jerusalem (Toi, la gloire de Jérusalem) provient d’un chant très ancien (XIVe siècle) dédié à la Vierge : Tota Pulchra Es (Tu es toute belle).

 Eglise 13

Dans la chapelle de la Vierge qui accueille la sépulture de la princesse Mathilde sont peints sur le mur, les deux premières lettres de son prénom ainsi qu’un épi de blé, symbole de l'autorité civile, souvent utilisé dans les tenues de l'Empereur Napoléon.

 Eglise 14

Dans la chapelle du Sacré Cœur qui accueille le sarcophage de Catinat, sont peints sur le mur, les initiales de la ville et la fleur de lys symbole de la royauté.

 Eglise 15

Sur le mur de droite une plaque commémorative rappelle les victimes gratiennoises de la guerre (1914 - 1918). Ces noms se retrouvent aussi à l'entrée de l'Hôtel de Ville avec ceux des victimes du conflit de 1939-1945.