Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien

Exposition - 10 décembre 2017

djDe 10H à 18H venez nous rencontrer au salon du document d'histoire et de l'iconographie où nous....

Association loi de 1901

e-mail: asgvo@wanadoo.fr

Get Adobe Flash player
Toute reproduction, même partielle d’un article repris de ce site doit obligatoirement en indiquer la provenance, merci.

Orgue 01

L'ancien orgue et la tribune d'origine vers 1900

Orgue 03

 

Orgue 04

L'orgue actuel

Orgue 05

Jusqu'en 1932, notre église ne possédait qu'un harmonium. Il fut d'abord installé derrière l'autel pour accompagner les chants liturgiques.

En 1875, il est tenu par Monsieur Constant Martin. Se lassant de son instrument et sous la pression de l'abbé Vié, il visite les paroissiens pour obtenir des fonds et se procure un très bel et bon harmonium à buffet qu'il installe sur la tribune. Laissant le petit à son fils Eugène, puis à sa fille Hélène de 16 ans, M. Martin reste l'organiste du grand harmonium jusqu'en 1917, environ un an avant son décès. Melle Martin monte alors à son tour à la tribune.

Ce n'est qu'en 1932 que le père Michel trouve les ressources pour remplacer le bel harmonium par des grandes orgues visibles sur quelques cartes postales de l'époque. Lors de l'inauguration, il fit venir un de ses amis belges, le Père Plum, un grand organiste et compositeur fort coté. Cela valut un concert d'orgue de première grandeur.

Hélène Martin en reste l'organiste jusqu'au moment où la vieillesse la force à abandonner son poste en 1975. Elle décéde le 12 novembre 1980 à l'âge de 96 ans.

En 1952, l'église fait acquisition d 'un grand harmonium Alexander ( ?) ayant appartenu à M. l'abbé Cousin, frère de Joseph Cousin, membre du conseil paroissial depuis 1941.

Au fil du temps, l'orgue subit divers aménagements et rénovations. Les jeux de sonorités qui y sont rajoutés s'avèrent vite déficients. Pour y remédier, la paroisse fait régulièrement appel à M. Izambard, un organier à Paris qui vient de construire les grandes orgues de Lisieux. En 1955, on ne parle plus de réparation mais de reconstruction. L'organier transporte les éléments de l'instrument dans son atelier de Paris pour l'y refaire en entier.

Contre un billet de 1000 francs, il est proposé aux paroissiens d'être parrain ou marraine d'un des 550 tuyaux de l'instrument. A la fin janvier 1956, 196 inscriptions ont été enregistrées et nanties en conséquence.

Une famille de vieux maraîchers remet 3 parrainages et, en l'assortissant d'une condition, en promet 3 autres pour plus tard. La clause indique « j'entends m'inscrire pour les 548, 549 et 550èmes parrains. Dieu veuille qu'il doive s'exécuter et que nous atteignions le parrain ou la marraine 548. ».

Neuf mois plus tard, le vœu est exaucé. L'inauguration de l'orgue renouvelé a lieu le dimanche 16 septembre 1956 en présence de Monseigneur Ménager, évêque auxiliaire de Versailles. M. Hubert Kurtzman, professeur à la Schola Cantorum en est le titulaire.

Un agrandissement de la tribune est prévu pour 1957. Trop coûteux et trop compliqué, il n'aboutit pas. Il est réalisé dans les années 1970 pour permettre à la chorale Sainte Cécile d'y chanter. L'objectif est d'accueillir 40 choristes environ grâce aux 2 colonnes qui ont été ajoutées lors de son agrandissement.

Quelques années plus tard, de nouvelles normes de sécurité n'autorisent plus que 19 personnes en son sommet.

Aujourd'hui, l'accès à cette tribune se fait par l'escalier à spirale. Autrefois, on utilisait celui situé dans la petite pièce à droite dans l'entrée, face au baptistère.

En 1981, l'orgue est décrit de la manière suivante :

Transmission électro-pneumatique – ISAMBART

Grand Orgue 56 notes
1° - Bourdon 16
2° - Bourdon 8
3° - Montre 8
4° - Prestant 4

Récit Expressif 56 notes
1° - Cor de nuit 8
2° - Salicional 8
3° - Voix Célestes 8
4° - Flûte 4
5° - Nasard 2 2/3
6° - Plein jeu 3 rangs
7° - Trompette 8

Pédale :
1° - Soubasse 16
2° - Basse 8
3° - Principal 8
4° - Principal 4
2 Tirasses – 1 Accouplement 8

Cette année-là, un expert constate que les tuyaux sont en très mauvais état et que nombre de petits soufflets sont à remplacer. Il est alors rénové en 1983, puis démonté pendant les travaux de 1984. Remonté entre Pâques et Pentecôte 1984, il restera en service jusqu'en 1996.

Quelques années plus tôt, l'orgue Isambart nécessitant de nouvelles réparations et améliorations, l'association « Les Amis de l'Orgue » envisageait l'achat d'un nouvel instrument. Après de longs mois de travail et de concertation avec la paroisse, les associations paroissiales et la municipalité il fut décidé de l'achat d'un orgue à tuyaux, de onze registres sur trois claviers et pédaliers, construit par les facteurs Bois et fils en 1978. Il eut lieu le 11 juin 1996 et put se faire grâce aux dons des paroissiens et aux subventions de la municipalité et des associations paroissiales.

Orgue 02