Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien

Saint-Gratien au fil du temps

djLe livre "Saint-Gratien au fil du temps" est à nouveau disponible à la vente. Fort de 260 pages, contenant plus de 400 illustrations, il est...

Association loi de 1901

e-mail: asgvo@wanadoo.fr

Get Adobe Flash player

Toute reproduction, même partielle d'un article repris de ce site doit obligatoirement en indiquer la provenance, merci.

H ville 01

Le château de la Perrelle aurait été construit en 1820 pour le tailleur de l’empereur Napoléon 1er. Il se situait à l’emplacement de l’actuel Intermarché, au 40 rue de l’Etang (aujourd’hui rue Sœur Angèle).

Le Comte Paul d’Hespel, grand père de Sabine, la dernière propriétaire, l’avait acheté en 1912 car il cherchait une propriété avec une liaison facile à la gare du Nord. A sa mort, en 1928, la propriété revint à sa fille unique, Marie d’Hespel, épouse d’Henri Morand de la Perrelle, puis finalement à ses filles Sabine et Christiane.

Pendant l’occupation, un groupe d’une quarantaine d’officiers allemands ayant la photo du bâtiment, le chercha, l’investi et s’y installa. Il y avait un escalier magnifique avec, au centre, un mat de bateau partant du sous-sol et allant jusqu’au 2e étage. Au fond du terrain, se trouvaient les communs qui étaient peut-être une ancienne dépendance du château Catinat. Une vingtaine de chiens montaient la garde, ils allaient parfois courser ceux des demoiselles Martin, figures emblématiques de la commune, qui tenaient école privée derrière le marché.

Comme d’autres à Saint-Gratien, la maison servait parfois de décors aux romans photos très en vogue dans les années 50. Un hiver, Johnny Hallyday y est venu (il commençait à être connu,) pour faire des clichés. Dans le scénario, il devait être dans un lit, ils ont utilisé celui de la propriétaire. Ensuite, en robe de chambre, « l’idole des jeunes » est allé dans le jardin et a joué de la guitare. Les arbres n’ayant pas de feuilles à cette époque de l’année, des gens l’ont vu, il y eut alors tout un attroupement de fans avec des jeunes filles « en transe ». Sylvie Vartan, Francis Blanche, Louis Seigner et Michel Serrault sont aussi passés par le 40 rue Sœur Angèle.

Tout cela s’est tristement fini en 1973 lorsque la maison a été démolie.

H ville 01

 

Sabine de la Perrelle, nous a quittés le 21 août 2019, dans sa 92ème année. Elle était, depuis l'origine, membre de notre association. En avril 2016, Daniel Miot et François Paget la rencontraient, chez elle, à Epinay-sur-Seine. Voici, ci-dessous, quelques courts extraits de leurs échanges où elle se souvient de la vie à Saint-Gratien alors qu’elle et sa famille habitaient encore le château.