Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien
Saint-Gratien

Exposition - 10 décembre 2017

djDe 10H à 18H venez nous rencontrer au salon du document d'histoire et de l'iconographie où nous....

Association loi de 1901

e-mail: asgvo@wanadoo.fr

Get Adobe Flash player
Toute reproduction, même partielle d’un article repris de ce site doit obligatoirement en indiquer la provenance, merci.

Cresson 01

Une botte de cresson

En botanique, le cresson, est classé parmi les crucifères. Il pousse dans l'eau, et ses feuilles immergées se consomment en salade.

D'après le rapport de la société royale d'agriculture (1845) il existait, entre Ermont, Saint Gratien et Epinay un marais de quatre kilomètres, couvert de roseaux et d'eaux infectes, stagnantes, provenant des sources hydrosulfureuses d'Enghien. En 1832, la zone est mise en vente mais ne trouve aucun acquéreur. C'est monsieur Fossiez, cultivateur des cressonnières de Saint-Léonard et Saint Firmin près de Senlis qui, quelques années plus tard, en fait l’acquisition pour l’aménager en cressonnières. Trente fosses sont mises en exploitation. Sous son impulsion plus de 150 hectares de marais dans les communes voisines d'Ermont, Eaubonne, Soisy, Deuil, Epinay sont asséchés et mis en culture avec grand succès.

Ces cultures perdurèrent jusqu'au début du XXe siècle, mais les conditions de travail, les maladies d'animaux attribuées au cresson (la douve notamment) et l'augmentation du prix des terrains entraînèrent la fin de ces cultures.


Cresson 02

La maison de style mauresque visible sur cette carte postale se situe actuellement au 62 avenue Lacour.